Qu’est-ce que le trouble bipolaire ?

Le trouble bipolaire (anciennement intitulé « psychose maniaco-dépressive) est un trouble de l’humeur qui se caractérise par une variation anormale de l’humeur : il alterne entre des phases d’excitation également appelées « manie » ou « hypomanie » et des phases de dépression, le tout, entrecoupées de période de stabilité.

bipolar.png

Quelques chiffres

Les troubles bipolaires touchent environ 2% de la population mondiale, soit 6 à 10% de la population française et selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il s’agit d’une des 10 maladies les plus invalidantes. Chez les patients souffrant de bipolarité, le risque suicidaire est très élevé puisqu’il touche 25% d’entre eux et 15% de ces tentatives s’avèrent fatales. Les troubles bipolaires sont également la cause de la perte d’emploi pour environ 50% des patients.

Un diagnostic souvent long et difficile

A l’heure actuelle, la plupart des psychiatres admettent que le diagnostic de la maladie est très complexe, de part la nature même des troubles bipolaires. Alternant entre des phases d’euphorie et des phases de dépression, plus ou moins longues, il est courant de compter entre 6 à 10 ans avant qu’un premier diagnostic ne soit posé. Entre temps, le patient aura très probablement consulté 4 à 6 médecins avant que le trouble bipolaire ne soit décelé.

L’entourage du malade

La bipolarité peut engendrer un grand sentiment d’isolement, non seulement chez les patients mais aussi chez leurs proches. Il est donc important que les familles et les amis ne soient pas tenus à l’écart de la prise en charge et de l’information, d’où l’importance de travailler sur l’accompagnement des proches.

Le rôle de l’entreprise est tout aussi important pour la stabilisation du patient. Or, il est très fréquent que face à l’incompréhension que suscite la maladie, l’entreprise licencie le malade car, malgré la prise de médicament, il peut être parfois difficile pour le patient de contrôler son comportement.